Direkt zum Hauptinhalt springen Direkt zum Hauptmenü springen

Bildwortmarke: Deutscher BundestagBundestag allemand

Artikel

 

La CDU/CSU, en perte de vitesse, reste le premier groupe parlementaire au Bundestag

Répartition des sièges au 19e Bundestag allemand, sur la base du résultat officiel.

Répartition des sièges au 19e Bundestag allemand, sur la base du résultat officiel.

© DBT/Tristan Schmitz/Klimpel

Malgré les lourdes pertes subies, la CDU/CSU reste le groupe parlementaire le plus important au Bundestag allemand. Les élections au 19e Bundestag allemand, se sont tenues le dimanche 24 septembre 2017 ; selon le résultat officiel provisoire communiqué par la commission électorale fédérale, la CDU a rassemblé 26,8 pour cent des deuxièmes voix (2013 : 34,1 pour cent). Avec la CSU bavaroise, qui a obtenu 6,2 pour cent des voix (2013 : 7,4 pour cent), le groupe parlementaire de l’Union atteint 32,9 pour cent des deuxièmes voix (2013 : 41,5 pour cent). Il est suivi par le SPD qui, avec 20,5 pour cent, enregistre également un net recul par rapport à 2013 (25,7 pour cent).

L’AfD devient d’emblée la troisième force politique

L’Alternative pour l’Allemagne (AfD) fait son entrée au parlement et, avec 12,6 pour cent, elle en devient la troisième force politique. En 2013, avec 4,7 pour cent des voix, elle n’avait pas franchi la barre des 5 pour cent. Le FDP, qui n’avait pas été reconduit en 2013, où il avait recueilli 4,8 pour cent des voix, a obtenu 10,7 pour cent des deuxièmes voix et est à nouveau représenté au Bundestag.

La Gauche, qui était le plus grand des deux groupes parlementaires de l’opposition, a légèrement amélioré son score par rapport à 2013 (8,6 pour cent), atteignant 9,2 pour cent des voix. Alliance 90/Les Verts a obtenu 8,9 pour cent, ce qui est également en augmentation par rapport aux voix obtenues en 2013 (8,4 pour cent).

L’ensemble de 27 autres partis ayant présenté des listes de Land totalise cinq pour cent des deuxièmes voix. Le taux de votes nuls sur les deuxièmes voix exprimées s’élève à un pour cent (2013, 1,3 votes) ; il est de 1,3 pour cent en ce qui concerne les premières voix (2013 : 1,5 pour cent).

709 députés au 19e Bundestag allemand

709 parlementaire composeront le nouveau Bundestag, soit 78 de plus qu’après les élections de 2013, 79 de plus qu’à la fin de la législature et 111 de plus que le nombre minimal de 598 sièges. La CDU obtient 200 sièges (2013 : 255), dont 185 mandats directs (2013 : 191) ; la CSU obtient 46 sièges (2013 : 56), exclusivement en tant que mandats directs (2013 : 45 mandats directs). Le groupe parlementaire CDU/CSU comprend donc un total de 246 députés, dont 231 ont obtenu le mandat direct de leur circonscription.

Le SPD dispose de 153 mandats (2013: 193), dont 59 mandats directs (2013 : 58). L’AfD est représentée au Bundestag avec 92 sièges, donc deux mandats directs dans le Land de Saxe. Un troisième mandat direct a été obtenu par Mme Frauke Petry, qui a annoncé au lendemain des élections, le 25 septembre, qu’elle ne ferait pas partie du groupe parlementaire de l’AfD, mais siégerait en tant que députée non inscrite. Le 12 octobre, le député Mario Mieruch, élu sur la liste de Land de l’AfD de Rhénanie du Nord-Westphalie, a également annoncé son retrait du groupe parlementaire de l’AfD et de son parti. Le groupe parlementaire de l’AfD, auquel le résultat électoral attribuait 94 mandats, ne dispose donc plus que de 92 sièges. 

Cinq mandats directs pour La Gauche

80 sièges reviennent au FDP, qui n’a obtenu de mandat direct dans aucune circonscription. La Gauche, en revanche, a obtenu cinq mandats directs (2013 : quatre mandats directs) et totalise 69 sièges (2013: 64 sièges). Alliance 90/Les Verts a reçu, comme en 2013, un mandat direct et sera représenté par 67 députés (2013 : 63).

Les 111 mandats supplémentaires, qui sont le résultat des mécanismes de compensation en sièges prévus par la loi électorale fédérale, sont partagés comme suit entre les partis : CDU, 36 sièges - SPD, 22 sièges - AfD, 11 sièges - FDP, 15 sièges - La Gauche, 10 sièges - Alliance 90/Les Verts, 10 sièges - CSU, sept sièges.

Taux de participation de 76,2 pour cent

Avec 76,2 pour cent, la participation est légèrement plus élevée qu’il y a quatre ans (71,5 pour cent). Le taux de participation des élections de 2009, de 70,8 pour cent, a été le plus faible de l’histoire de la République fédérale.

Parmi les partis qui n’ont pas atteint la barre des 5 pour cent et n’ont donc pas fait leur entrée au parlement, les « Freie Wähler » et « Die Partei » ont chacun obtenu un pour cent des deuxièmes voix. Le « Tierschutzpartei » a récolté 0,8 pour cent ; le Parti pirate et le NPD, 0,4 pour cent chacun ; l’ÖDP, 0,3 pour cent ; le « Bündnis Grundeinkommen », 0,2 pour cent. Le « Bayernpartei », le « Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands » (MLPD), l’« Allianz Deutscher Demokraten », la « Tierschutzallianz », « Demokratie in Bewegung », « Deutsche Mitte », le « Partei für Gesundheitsforschung » et le « V-Partei³ » ont obtenu chacun 0,1 pour cent des deuxièmes voix. Il y a eu un pour cent de votes nuls au niveau des deuxièmes voix. (clôture de rédaction : 13.10.17)

Marginalspalte