Direkt zum Hauptinhalt springen Direkt zum Hauptmenü springen

Bildwortmarke: Deutscher Bundestag Bundestag allemand

Parlement

Artikel

Le drapeau fédéral

Le drapeau fédéral noir, rouge et or

Le drapeau fédéral noir, rouge et or

© Bundestag allemand/Nowak-Katz

Le noir, rouge et or

Les origines du drapeau noir, rouge et or ne peuvent être déterminées avec certitude. En 1815, après les guerres napoléoniennes, ces couleurs furent mises en relation avec les uniformes noirs avec liseré rouge et boutons or du « corps franc de Lützow » ayant combattu contre Napoléon. Elles acquièrent une grande popularité grâce au drapeau noir et rouge orné d’or de la « corporation historique étudiante d’Iéna » à laquelle appartenaient d’anciens membres du corps franc de Lützow.

Mais leur force symbolique nationale procède avant tout d’une erreur d’interprétation, la population allemande les considérant à tort comme les couleurs de l’ancien Reich allemand. Ainsi, nombre de participants à la manifestation de Hambach en 1832 brandiront des drapeaux noir, rouge et or. Devenues symboliques de l’unité nationale et des libertés bourgeoises, ces couleurs seront à peu près omniprésentes pendant la Révolution de 1848/49. En 1848, le Bundestag de Francfort, à l’unisson avec l’Assemblée nationale allemande, déclare que le noir, rouge et or seront les couleurs de la Confédération allemande puis du Reich allemand à instaurer.

Noir, blanc, rouge, couleurs de l’Allemagne impériale

À la faveur de l’unification du Reich qui se dessine à partir de 1866 sous la conduite de la Prusse, Bismarck se démène pour que le noir, rouge et or soient remplacés par le noir, blanc et rouge comme couleurs nationales. Au noir et blanc, couleurs traditionnelles de la Prusse, s’est ajouté le rouge symbolisant les villes de la Hanse. Bien que le noir, blanc et rouge n’aient tout d’abord eu dans l’opinion allemande et dans la pratique étatique des Länder que peu d’importance par rapport aux couleurs traditionnelles des divers États, ces nouvelles couleurs d’Empire voient leur popularité s’accroître constamment. Elles s’imposeront comme couleurs nationales à l’époque de Guillaume II.

Après 1919, la définition des couleurs du drapeau déchire non seulement l’Assemblée nationale de Weimar, mais aussi l’opinion publique allemande : des pans entiers de la population sont opposés au remplacement des couleurs impériales par le noir, rouge et or. L’Assemblée nationale finit toutefois par trouver un compromis : « Le noir, rouge et or sont les couleurs du Reich, le pavillon de la marine marchande est noir, blanc et rouge, les couleurs du Reich figurant dans le coin supérieur gauche ». À défaut d’être largement acceptés par la population, le noir, rouge et or eurent du mal à s’imposer.

Couleurs du mouvement unitaire et libéral allemand

En 1949, le Conseil parlementaire choisit, à l’unanimité moins une voix, le noir, rouge et or comme couleurs du drapeau d’État de la République fédérale d’Allemagne. Ces couleurs, qui sont celles du mouvement unitaire et libéral de la première République allemande, sont précisées à l’article 22 de la Loi fondamentale. La RDA choisira également le noir, rouge et or, y ajoutant toutefois, à partir de 1959 l’emblème du marteau et du compas au centre d’une couronne d’épis.

Le 3 octobre 1990, l’application de la Loi fondamentale s’étend également aux Länder orientaux et le drapeau noir, rouge et or devient celui de l’Allemagne réunifiée.

Aujourd’hui, les couleurs noir, rouge et or sont incontestées, tant au plan national qu’international, et sont l’image d’un pays respecté de toutes parts et ouvert sur le monde. Les Allemands se reconnaissent dans ces couleurs comme ils l’ont rarement fait auparavant dans leur histoire mouvementée, exprimant cet attachement lors des coupes du monde de football mais aussi en bien d’autres occasions.

Marginalspalte